Nos Ambassadeurs témoignent

Processus de recrutement ? Variété des missions ? Positionnement ? Événements du cabinet ?

Nos Ambassadeurs témoignent

Nos Ambassadeurs sont prêts à répondre à la moindre de tes questions !
Découvre vite leur témoignage et rapproche-toi du Stanwellien de ton choix via LinkedIn !

Agro ParisTech

Maxime
Consultant Senior

Arts et Métiers ParisTech

Patxi
Consultant Senior

Arts et Métiers ParisTech

Sébastien
Consultant

Audencia

Clément
Consultant Senior

Centrale Nantes

Adrian
Consultant Senior

Centrale Supélec

Edouard
Manager

EDHEC

Thibaut
Consultant Senior

EM Lyon

Magali
Consultante Senior

EM Lyon

Sébastien
Senior Manager

ESCP

Ilona
Consultante

ESSEC

Fanny
Manager

ESSEC

Foucault
Consultant Senior

HEC

Matthieu
Senior Manager

HEC

Quentin
Consultant Senior

Polytechnique

Gauthier
Consultant

Fanny Jarcsek

Pourquoi Stanwell ?

J’ai rejoint Stanwell il y a 5 ans pour son expertise en Banque et Assurance, son esprit entrepreneurial et l’enthousiasme des personnes que j’y ai rencontrées. J’y suis resté car tout est intact, et s’enrichit chaque jour grâce au travail avec des équipes investies, talentueuses et sympathiques. Chez Stanwell, on est sérieux sans se prendre au sérieux !

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Diplômée de l’ESSEC, j’ai rejoint Stanwell en 2010 après quelques stages en Banque d’Investissement pendant mes études. J’y ai fait mes armes de Consultante et suis maintenant fière d’être Manager, intervenant aussi bien en banque qu’en assurance.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

Le premier projet que j’ai mené seule, exigeant et très gratifiant à la fois. Une preuve de confiance manifeste du management.

Retrouve Fanny sur Linkedin

×
Ilona Huynh

Pourquoi Stanwell ?

Après une première expérience dans un cabinet de stratégie, je cherchais une structure à taille humaine avec un esprit plus collaboratif, où poser une question n’est pas un problème, où travailler ensemble est une règle de vie, et qui offrait davantage de perspectives de croissance personnelle et professionnelle. J’ai trouvé tout ça chez Stanwell. Et je suis tous les jours un peu plus surprise par la bienveillance des aînés, la disponibilité des consultants de tout grade, par l’ambiance et l’émulation générale qui règne au sein du cabinet. En quelques mots, Stanwell est un cabinet d’excellence, qui sait conserver son atypisme et faire grandir ses consultants par son esprit collaboratif.

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

J’ai fait le parcours Master in Management Grande Ecole de l’ESCP Europe après une prépa commerciale. L’ESCP m’a permis d’aller étudier à l’étranger (au Royaume-Uni et au Canada) et de me spécialiser en finance de marché et en expertise comptable. Après une série de stages en startup, en finance d’entreprise et de marché et en conseil j’ai finalement poursuivi sur la voie du conseil, chez Stanwell.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

Pas un, mais plusieurs meilleurs souvenirs ! La rencontre de la promo 2015 pendant le séminaire en Sardaigne, où au cours d’un déjeuner typiquement italien nous avons trouvé notre nom de promotion : les « Sardines ». Sardaigne, donc Sardines. Logique. Et sinon, la première présentation client où j’ai pu pitcher une mission que nous avons remportée. Une vraie marque de confiance de la part du cabinet.

Retrouve Ilona sur Linkedin

×
Matthieu Lamy

Pourquoi Stanwell ?

Parce qu’ils ont réussi à me faire croire que travailler dans le secteur bancaire, cela pouvait être intéressant, voire même innovant… Et le pire, c’est que j’en suis maintenant convaincu !

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Je suis sorti d’HEC en 2008 et pendant plus de 2 ans, j’ai travaillé sur des projets de restructuration industrielle : vente d’un site de sous-traitance automobile en France, d’un site de production en Ecosse, fusion de laboratoires pharmaceutiques… Puis un virage sectoriel à 180° en arrivant chez Stanwell, avec la découverte du monde de la banque de détail et une promesse à l’embauche : « ici, tu ne vas pas t’ennuyer ». Après quelques années de missions, entre gestion de programmes de transformation, projets de marketing stratégique et lancements d’offres, et de nombreux déplacements en Turquie, Belgique et Italie, la promesse est tenue !

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

Le recrutement des 1ers vrais clients pour une structure expérimentale mise en place pour une banque française : après une phase intense de cadrage, cela faisait plaisir de voir que la théorie pouvait se mettre en pratique !

Retrouve Matthieu sur Linkedin

×
Thibaut Grandjacques

Pourquoi Stanwell ?

Stanwell est un cabinet qui ne fait pas comme les autres : une recherche constante du sur-mesure pour le client, une forte dimension entrepreneuriale en interne (en témoigne l’association Blue Circle) et une proximité / entraide entre tous les collaborateurs quel que soit le niveau hiérarchique. Stanwell est un cabinet très ambitieux, qui ne cesse de croître grâce à une exigence forte et une qualité de service pour le client reconnues par tous. C’est donc un vrai plaisir d’évoluer dans une atmosphère à la fois stimulante intellectuellement et chaleureuse !

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

J’ai été diplômé de l’EDHEC en 2014 et ai suivi un cursus Business Management. Avant de rejoindre Stanwell, j’ai fait des stages en marketing chez Albatross Global Solutions à Shanghai, dans les opérations chez Groupon au Maroc et enfin chez TNS Sofres à Paris en tant que chargé d’études marketing. Cela fait maintenant un an que je travaille chez Stanwell sur des missions aussi variées que la transformation omnicanal dans le secteur du retail ou des problématiques RH et change dans le secteur bancaire.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

Difficile de n’en retenir qu’un, j’ai en tête l’ensemble des événements Stanwell, fréquents et variés, pendant lesquels on peut se retrouver : dîners, afterworks, événements Blue Circle, rencontres sportives. Bon allez, si je devais en choisir deux, ce serait le Séminaire en Sardaigne cet automne et l’événement Stanwell-football (je ne vous aurais pas dit cela si mon équipe avait perdu lors du dernier tournoi).

Retrouve Thibaut sur Linkedin

×
Quentin Bosne

Pourquoi Stanwell ?

D’abord, le processus de recrutement est allé très vite, et puis mon potentiel futur manager est venu me présenter la mission sur laquelle j’allais intervenir si je rejoignais le cabinet immédiatement. Outre le fait que la mission m’intéressait, j’ai senti une organisation nerveuse et réactive. Ca m’a plu.

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

J’ai d’abord essayé la banque d’affaires puis l’énergie durant la césure. Après avoir surtout connu des « institutions » du marché du travail, j’ai décidé de me tourner vers des structures à taille plus humaine, avec malgré tout une forte culture d’entreprise. C’est aussi pour ça que je suis chez Stanwell. Avant ça, j’ai fait mes études de commerce dans une bourgade des Yvelines.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

La mise en production de l’entrepôt sur lequel nous avions travaillé pendant 1 an avec mon manager, chez Showroomprivé.com. Un sacré projet !

Retrouve Quentin sur Linkedin

×
Magali Malato

Pourquoi Stanwell ?

En sortant d’école, je souhaitais intégrer un cabinet avec une forte dimension entrepreneuriale au sein duquel je puisse véritablement m’investir et m’épanouir. Chez Stanwell, j’ai rapidement pu monter en compétence grâce à la confiance et l’autonomie qui m’ont été accordées par mes différents managers. Dès mon arrivée, j’ai côtoyé des interlocuteurs de haut niveau sur des missions internationales ! Sur chacune des problématiques que nous traitons, nous aidons le client sur sa prise de décision en challengeant ses idées initiales et nous sommes également présents lors de la mise en œuvre opérationnelle des projets. C’est tout ce que je recherchais ! Chez Stanwell, avoir des bonnes idées c’est un bon début. Savoir les défendre pour les mettre en œuvre, c’est notre objectif.

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

J’ai rejoint Stanwell en 2014 à ma sortie de l’EMLYON. Pendant mes études, j’ai effectué différents stages en banque d’investissement en France et à New-York en tant qu’Analyste LBO.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

Les allers-retours à Londres lors de ma première mission – chacun de ces trajets était ponctué de réflexions intenses sur les challenges à surmonter dans le cadre de notre mission mais aussi de bonne humeur et de fous rires ; tout ce qui caractérise l’esprit stanwellien !

Retrouve Magali sur Linkedin

×
Foucault Lepoutre

Pourquoi Stanwell ?

A la sortie de l’école, je cherchais un cabinet de conseil qui me ressemblait à l’esprit décalé, où l’humain était privilégié à un numéro de matricule et où il était encore possible d’apporter sa pierre à l’édifice. Stanwell remplissait déjà tous ses critères.

Et les remplit ENCORE ! Chez Stanwell, il ne faut pas avoir peur des responsabilités, on vous pousse à les prendre dès le 1er jour de votre arrivée lorsqu’après avoir récupéré votre ordinateur, vous vous retrouvez quelques heures ensuite directement en face du client.

Enfin, il ne faut pas non plus avoir peur de proposer des idées ! Stanwell sait conserver cet esprit start-up où le plus important est la valeur ajoutée du consultant qui, au sein des chantiers internes, pousse le cabinet à constamment se réinventer.

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

J’ai été diplômé de l’ESSEC en 2014 après avoir suivi le programme Grande Ecole avec une spécialisation dans l’industrie de l’Entertainment et des Médias. Avant de rejoindre Stanwell, j’ai fait un stage au sein des études marketing de la Réunion des Musées Nationaux. J’ai ensuite eu une expérience de 2 ans et demi dans une filiale de Natixis spécialisée dans le financement du cinéma et enfin une dernière expérience au sein de la direction stratégique et financière de LVMH à Hong Kong.

Depuis que j’ai commencé chez Stanwell, j’ai travaillé sur des missions aussi variées que la gestion de projets financiers dans un groupe de protection sociale ou encore une mission traitant de problématiques RH dans un grand groupe bancaire.

Quel est ton meilleur souvenir au cabinet ?

Choisir un seul souvenir ? Tâche bien trop rude ! Beaucoup de souvenirs me viennent directement à l’esprit : ma 1ère mission où nous étions près de 10 nouveaux consultants Stanwell ! Le séminaire pluvieux en Sardaigne cet automne où les moments mythiques se sont enchainés ! Ou encore la Stancup (tournoi de foot) où j’ai reçu la coupe du joueur ayant subi le tacle le plus spectaculaire !

Retrouve Foucault sur Linkedin

×
Maxime Tellier

Pourquoi Stanwell ?

Je recherchais un cabinet proposant des missions « challengeantes » dans une atmosphère collaborative avec la possibilité de s’impliquer dans la vie du cabinet. On me l’a vendu en entretien c’est pour cela que je suis venu…. Mais surtout je le retrouve au quotidien et c’est pour ça que je suis resté et que j’y suis toujours ! Après 1 an et demi au cabinet je confirme que ce n’était pas juste un écran de fumée des « 100 jours » mais bien un état normal !

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

J’ai une double formation Ingénieur et Commerce. Après un diplôme d’ingénieur agro obtenu en 2013 entre Rennes et AgroParisTech, j’ai réalisé un stage en Management Consulting chez Accenture. J’ai complété cette formation avec le Mastère Spécialisé Strategy & Management of International Business (SMIB) de l’ESSEC. Cela fait maintenant un an et demi que je travaille chez Stanwell sur des missions variées pour des clients du monde de la Banque ou de l’Assurance.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

La soirée des 10 ans Stanwell : un condensé de l’ADN du cabinet ! Deux mots : « ATYPIQUE » –recréer de faux locaux et détruire un mur pour laisser apparaitre un bar et une salle de soirée il fallait y penser ! ; « COLLECTIF » – regrouper l’ensemble des « Stanwelliens » ayant participé à l’aventure, c’était une évidence !

Retrouve Maxime sur Linkedin

×
Adrian Hurstel

Pourquoi Stanwell ?

Je cherchais un cabinet de stratégie et transformation qui ne soit pas une « usine à consultants » et qui ait une véritable âme. Un cabinet dynamique, jeune, en croissance et permettant à ses consultants de s’impliquer dans son développement. En fait, un cabinet comme Stanwell. Le ton décalé dont le cabinet a fait sa marque de fabrique m’a convaincu de rejoindre les équipes pour faire partie de l’aventure !

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Suite à une formation d’ingénieur à l’Ecole Centrale de Nantes, j’ai souhaité me diversifier en réalisant un Master of Engineering Management à Penn State University aux Etats Unis. J’ai rejoint Stanwell après des stages en analyse stratégique dans le secteur industriel.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

Pas facile de n’en sélectionner qu’un seul ! Tout d’abord côté missions, le succès d’un projet complexe de mise œuvre opérationnelle de partenariats. Et puis il y a les nombreux événements hors missions (quand on aime, on ne compte pas !). Pour n’en citer qu’un : le séminaire annuel en Sardaigne !

Retrouve Adrian sur Linkedin

×
Gauthier Petetin

Pourquoi Stanwell ?

J’aime m’investir à fond dans mes projets mais j’ai aussi souvent besoin de changement. Chez Stanwell, j’ai tout de suite compris que j’étais arrivé au bon endroit. J’ai découvert une sorte de ruche dans laquelle les idées fusent et où l’on ne s’ennuie jamais. Les missions portent sur des sujets très prenants ce qui reste la chose primordiale. Même à côté des missions, l’implication générale des consultants chez Stanwell est grande, de nouveaux projets en interne naissent chaque jour. Le système est flexible, laisse beaucoup de libertés aux consultants et sait reconnaitre chacun pour la qualité de ce qu’il entreprend quelle que soit son ancienneté. Les évènements tels que le séminaire, les trimestrielles, les afterworks ou les week-ends sont fréquents (et parfois même surprenants.. mais je n’en dirai pas plus). Ils permettent de faire connaissance très rapidement avec les autres membres du cabinet ce que j’ai beaucoup apprécié à mon arrivée !

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

J’ai été diplômé de l’X à l’issu de ma dernière année de spécialisation en génie civil à l’Imperial College London. Je me suis rapidement écarté du milieu de la construction car j’avais débuté la création d’une application mobile sociale avec un ami et nous avons voulu poursuivre cette expérience entrepreneuriale à plein temps à l’issu de nos études. J’ai ensuite poursuivi dans la programmation en rejoignant une boite qui développait un système d’exploitation innovant; mais c’est finalement dans le conseil chez Stanwell que j’ai trouvé mon équilibre.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

J’ai déjà passé beaucoup de bons moments chez Stanwell au cours des missions chez le client avec qui nous avons toujours eu une très bonne relation mais aussi au cours des nombreux évènements internes du cabinet. Pour mon meilleur souvenir je vais opter pour le week-end ski car les organisateurs étaient particulièrement exceptionnels.

Retrouve Gauthier sur Linkedin

×
Edouard Gerondeau

Pourquoi Stanwell ?

Stanwell correspond au cabinet de conseil dont j’avais rêvé ! Des associés entrepreneurs dans l’âme et qui pilotent le cabinet en toute indépendance, un esprit entrepreneurial diffusé dans toute l’entreprise, une activité focalisée sur certains secteurs dont nous sommes spécialistes et qui nous assure une réelle crédibilité auprès des clients et une valeur ajoutée majoritairement basée sur les qualités humaines des consultants plus que sur des méthodologies sur étagère…

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

J’ai rejoint Stanwell en 2008 en tant que consultant junior, mon diplôme de Supélec en poche et après quelques mois dans un cabinet concurrent. Depuis je me nourris de toutes les compétences professionnelles qu’offre l’environnement de Stanwell : au contact de toute l’équipe Stanwell dans laquelle chaque personnalité est enrichissante, sur les thèmes des missions : variés et stratégiques pour nos clients, et dans les projets internes, j’ai par exemple contribué à mettre en place le pilotage commercial du cabinet.

J’ai constamment été confronté à des situations professionnelles me permettant de travailler de nouvelles compétences et d’évoluer dans ma carrière de consultant.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

Les balades en hors-bord sur le lac d’Annecy lors du séminaire 2012 … sous un ciel bleu immaculé.

Retrouve Edouard sur Linkedin

×
Patxi Aimarah

Pourquoi Stanwell ?

Chez Stanwell, on est placé au cœur de l’action de nos clients.

Nos clients veulent s’adapter aux nouvelles pratiques des consommateurs et innover pour pérenniser leur activité.
Nous intervenons pour les aider à prendre un nouveau virage, à réinventer leurs métiers et à saisir ces leviers de changements pour créer de la richesse.
Et c’est ce qui m’a séduit. J’ai choisi Stanwell parce que je voulais être certain d’avoir un impact dès mon premier emploi.
Je n’ai pas été déçu, pour ma première mission chez un grand assureur, j’ai réfléchi à des services innovants pour diminuer les frais de santé des assurés. Ces services ont maintenant été déployés et profitent à grand nombre de personnes en France.
Nous allons même plus loin. Ces secteurs traditionnels tels que la banque et l’assurance sont fortement secoués par de nouveaux acteurs sur le marché. Grâce au pool de start-up de l’association Blue Circle, nous sommes en mesure de proposer des innovations digitales, de nouveaux business model et partenariats novateurs à nos clients.

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Je suis diplômé d’Arts et Métiers ParisTech et de Cranfield University, au Royaume-Uni.
J’ai fait mes premiers stages dans l’industrie où j’ai participé à la construction de la nouvelle Arche de Tchernobyl entre l’Ukraine et les Etats-Unis avant de me rapprocher du conseil lors de mon stage de fin d’études en Angleterre.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

La première fois que j’ai présenté un projet interne aux Associés ! Et qu’ils ont accepté de me donner ma chance pour le développer.

Retrouve Patxi sur Linkedin

×
Clément Moreau

Pourquoi Stanwell ?

Selon moi, Stanwell a 3 atouts différenciateurs :

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Après deux ans de prépa à Paris, j’ai intégré Audencia Nantes où j’ai suivi la majeure conseil.

Lors de ce cursus, j’ai pu acquérir les fondamentaux théoriques mais également travailler sur des problématique concrètes d’entreprises partenaires (notamment start-up).

Après une première expérience chez l’Oréal en marketing, je me suis orienté vers le conseil. J’ai intégré Stanwell en stage de fin d’étude avant d’enchainer quelques mois plus tard sur un CDI. 

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

Le week-end ski aux Arcs où j’ai battu mon record de consommation de raclette !

Retrouve Clément sur Linkedin

×
Sébastien Himach

Pourquoi Stanwell ?

En sortant d’étude, j’avais la certitude de vouloir faire du conseil. Seul hic : j’avais un problème avec les « usines à consultants », dans lesquelles la performance et le travail des niveaux hiérarchiques les plus bas sont à mon sens trop rarement reconnus. De plus, la culture d’entreprise est un vrai paramètre dimensionnant pour moi : je ne peux imaginer évoluer dans un cadre où l’entente entre collègues et l’absence de faux-semblants ne sont pas la norme.

Dès le 1er entretien chez Stanwell, j’ai compris que c’était l’entreprise qui me convenait parfaitement : un manager qui me parle franchement, me demande de raconter « une histoire », qui conclut en me parlant avec passion de sa dernière mission à Singapour… J’en suis ressorti avec des étoiles dans les yeux. Après plusieurs mois d’expérience j’en suis toujours aussi convaincu , Stanwell propose une carrière passionnante et stimulante, le tout dans une ambiance de travail décomplexée et humainement enrichissante.

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Je suis diplômé du cursus Grande Ecole des Arts et Métiers Paristech, et j’ai réalisé en dernière année un Master of Science à l’université de Melbourne spécialisé en Economie et Management stratégique.

J’ai connu mes premières expériences de travail dans l’industrie (ArcelorMittal, Louis Vuitton) avant de me tourner vers le conseil en y étant particulièrement sensibilisé lors de mon année à Melbourne.

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

Sans aucune hésitation la soirée des 10 ans de Stanwell. Un condensé de surprises hors du commun comme seul Stanwell en a le secret, bien loin des séminaires et soirées classiques d’entreprise.

Retrouve Sébastien sur Linkedin

×
Sébastien Eliaszewicz

Pourquoi Stanwell ?

Après avoir découvert le conseil chez Accenture, je décide de rejoindre Stanwell avec l’envie de m’inscrire dans un projet ambitieux, concret, présentant une forte valence entrepreneuriale… aventure d’autant plus attrayante qu’il s’agissait alors, sinon de créer, au moins de contribuer directement au développement d’une practice Assurance. Je cédais également à la tentation d’évoluer au sein d’un modèle purement méritocratique promettant exposition, responsabilisation et laissant augurer d’une progression rapide… à condition de se montrer à la hauteur des espoirs placés en chacun des consultants.
Et en la matière, l’expérience m’a définitivement donné raison…

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

J’ai suivi un parcours assez classique… jusqu’à Stanwell. Une prépa HEC, un passage à l’EM Lyon  et 3 ans et demi chez Accenture, formatrices, mais qui me permirent surtout de comprendre que c’était hors de ces murs que j’allais m’épanouir. Et finalement, aujourd’hui, ce qui retient le plus mon attention, ce ne sont pas les raisons pour lesquelles j’ai rejoint le cabinet… mais celles pour lesquelles je suis resté !

La qualité, le talent, la personnalité des consultants avec lesquels je travaille depuis maintenant plus de 7 ans. La confiance que les associés ont bien voulu m’accorder. La progression ininterrompue que tous ont favorisée. Les différentes batailles que nous avons menées ensemble et qui furent prétexte à apprendre, essayer, tomber, recommencer, sourire, grimacer, avec, à chaque fois, des succès, d’autant plus réjouissants qu’ils furent collectifs.

C’est finalement ce que je retiens de mon parcours. Des rencontres marquantes, des missions aussi exigeantes que passionnantes. Des années à la fois utiles et souriantes !

Quel est ton meilleur souvenir au sein du cabinet ?

La question la plus difficile ! Peut-être bien une réunion au sommet avec quelques associés et un camarade manager qui portait avec moi un sujet assez sensible…. Réunion planifiée le lendemain d’une soirée organisée pour célébrer nos 10 ans… autant dire que nous étions dans un état discutable… ce qui ne nous a pas empêché de refaire le monde au moins aussi bien que d’habitude ! Peut-être mieux encore !

Retrouve Sébastien sur Linkedin

×